Skip to content

Printemps 2012 Ose t’émerveiller comme au premier jour

MISE A FEU

Animé par ton feu de printemps, ose t’émerveiller comme au premier jour

  • Avec l’esprit vide du nouveau-né que tu as été,
  • Plein de curiosité, et ouvert à tous les possibles, par ton éveil au Vivant qui t’entoure et t’habite
  • Goûtant à nos  comptines ou savourant notre concerto de gazouillis de bambins

BURN-IN en parole au Centre Ste-Ursule Fribourg, le 23 03.2012

BURN-IN sans parole :

Soirée du vendredi 30 mars (marche et feu au pied du Biffé, vers le chalet féérique de M. Pasquier )

Sous le Biffé

FLAMMES

 

 

Nos Comptines (à partager sans modération)

Transfigurer le banal et le quotidien par notre création en comptines

Les sujets                                                                  Notre choix

  1. Un des gestes les plus quotidiens

Se gratter une aile du nez

  1. L’objet le plus banal, ici et maintenant

Une allumette craquée

  1. Une relation qui dure : s’émerveiller que cela dure

Le fait d’être encore vivant

 

Se gratter le nez

Paroles                                                                           Gestes

Gratte gratte c’est mon nez

frottez les ailes du nez en chantant puis terminer avec l’index sur la pointe du nez au moment où l’on chante “nez”

Doux, tout doux, c’est mon doudou

croiser les bras en caressant doucement de l’épaule au coude, de haut en bas et vice versa, en inclinant délicatement la tête pour sentir le cooconing

Tourne tourne c’est joli

sautiller en rond tout en chantant et en souriant, revenir au point de départ

Et

intonation joyeuse, qui annonce une surprise…

Vive la Vie :-))

lever le bras au ciel et éclater de joie en exprimant cette vérité, sourire et rire :-))

 

L’allumette brûlée

 

Paroles                                                                           Gestes

Gratte gratte gratte

Une actrice simule une allumette grattée sur la surface soufrée (action de fond durant tout le sketch)

Un lecteur des paroles.

Je me suis grillé le nez

Les acteurs montrent leur nez

Gratte gratte le pied

Les acteurs se gratter le pied

Tu m’es arrivé au nez !

Une actrice souple se gratte le nez de son pied

Sais-tu faire un pied de nez ?

Tous font des pieds de nez

Allumette, allumette

Sais-tu faire un pied de nez…

Tous font des pieds de nez

A l’allumette toute brûlée ?

Les participants

ETINCELLES

EVEIL DE L’EMERVEILLEMENT / Compilation  BURN-IN® Printemps 2012

 

“Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille. Grâce à lui, je sortirai vivante du plus sombre des labyrinthes.”

Christiane Singer

 

Etymologie

Merveilleux vient du latin mirabilia, signifiant choses admirables, étonnantes et ayant également pour synonyme « miracle ».

Emerveillement : Sentiment d’admiration mêlée de surprise

http://www.cnrtl.fr/lexicographie/%C3%A9merveillement

L’émerveillement est le lien avec le réel

L’émerveillement pour l’enfant est l’expérience extraordinaire de sa découverte du monde et de sa prodigieuse diversité. Chaque chose pour lui est un évènement. C’est l’adulte qui l’oblige souvent à quitter cet état pour la peur de l’avenir

L’émerveillement pour l’adulte est le fait de redécouvrir l’existence parfois au détour d’un changement subi ou initié ou de nouvelles facettes étonnantes de ma propre nature.

L’émerveillement pour le savant est de voir que derrière ce que l’on pensait savoir, il y a encore et encore des choses à découvrir. C’est une gigantesque surprise. Les chercheurs sont de grands enfants qui s’amusent à repousser toujours plus loin les limites du réel.

L’émerveillement est donc le lien avec le réel, ce n’est pas une illusion, ce n’est pas un espoir, c’est la gigantesque surprise de la vie dans sa vérité. La réalité n’est pas banale, elle est surprenante tous les jours. C’est la fantastique diversité de la vie qui nous surprend.

http://leroyaumeamoureux.com/une-merveilleuse-relation/

Le miracle de l’émerveillement

 « Quand nous cessons de nous émerveiller, nous arrêtons de croire en la vie

Michel Bouthot

L’émerveillement est une émotion devenue trop rare dans « le monde des adultes ». …A croire qu’être adulte signifie « fin de l’émerveillement ».

Le philosophe Paul Ricoeur a exprimé ses sentiments sur le sujet : « l’homme moderne aurait besoin de trouver une naïveté seconde : malgré notre tentation de tout organiser, tout planifier, tout maîtriser, garder cette capacité de s’étonner de ce qui advient sans qu’on l’attende, s’étonner de ce qui surgit dans notre histoire comme une grâce, un don inattendu. »

….

Michel POULAERT.

http://sorp.over-blog.com/article-le-miracle-de-l-emerveillement-72075217.html

Ils savent encore s’émerveiller

Rien n’est plus simple que de mesurer l’incroyable capacité d’émerveillement des humains. Il suffit d’observer un bébé âgé de quelques mois : tout le fascine, tout le captive. Tout l’enthousiasme. Son corps entier le dit, s’agite, il crie de joie ou de surprise à chaque découverte ou redécouverte. Il veut toucher, sentir, saisir, goûter l’insecte et la fleur, la barbe de son père et le jouet de sa soeur, le tissu des vêtements…

« L’émerveillement est une faculté poétique qui se décide », assure le philosophe Bertrand Vergely

Retrouver cette capacité propre aux enfants, qui permet de porter un regard neuf sur le monde et sur sa vie

En grandissant, nous échangeons peu à peu notre capacité d’émerveillement contre la capacité de comprendre, d’affronter, d’essayer de maîtriser le monde dans lequel nous avançons. En perdant de vue sa beauté, son mystère, sa magie.

Le choix délibéré, conscient, libre, de refuser l’aigreur, la dureté et la peur pour aborder le monde avec ouverture et gourmandise.

« S’émerveiller, c’est décider d’arrêter d’être inquiet et jouir de ce qui vient avec gratitude »

« À force d’intelligence, on peut perdre de vue son esprit. S’émerveiller, c’est accepter de ne pas tout comprendre. Et laisser les choses s’éclairer plutôt que vouloir les expliquer. »

L’émerveillement adulte est une expérience au coeur du coeur de l’humanité, poursuit Bertrand Vergely. C’est le plein derrière le vide ; encore faut-il accepter de passer par le vide… Les grands émerveillés sont des vivants formidables …

« Le premier pas vers l’émerveillement, c’est l’émerveillement de soi-même, comme l’enfant qui découvre qu’il tient debout tout seul. Les neurosciences ne pourront jamais expliquer cette émotion-là »,

« S’émerveiller, c’est ouvrir ce qu’on croyait fermé …accepter de se laisser toucher par la beauté, mystère absolu »

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Emotions/Articles-et-Dossiers/Ils-savent-encore-s-emerveiller

 

 

Emerveillement face à la naissance 

Chantal, 61 ans, sage-femme

« Mon métier me place à la source même de l’humanité. Je ne peux pas m’en lasser »

« La naissance n’est pas toujours une expérience merveilleuse; c’est une sorte de résumé de la vie des parents du bébé à naître. Mais depuis quarante ans que j’accompagne des femmes autour des questions de l’enfantement, je suis toujours stupéfaite par la force incommensurable dont elles font preuve pour affronter et traverser ce passage, qui les plonge pourtant dans une immense fragilité. Il n’y a pas de liberté plus grande que de choisir de donner la vie. En décidant de faire un enfant ou pas, de garder un enfant ou pas, les femmes se démarquent du monde animal; mon métier me place donc à la source même de l’humanité. Je ne peux pas m’en lasser. Être à leurs côtés à ce moment-là de leur existence est aussi magique, puissant et merveilleux que tenir le corps d’un nouveau-né qui vient de sortir du ventre de sa mère, juste avant qu’il prenne son premier souffle, et sentir que la vie va arriver, là, au creux de mes mains. Chaque naissance est un moment de vérité nue et d’humanité crue où tout se rencontre : la tête et le corps, l’émotion et la raison, la vie et la mort. Ça ne cesse de m’émerveiller et de me porter au plus près de ce qui me passionne depuis toujours : l’absolu féminin. Même après avoir vécu des milliers d’accouchements, j’en reste le témoin sidéré : le premier souffle, comme le dernier, est un moment extrême et mystérieux. »

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Emotions/Articles-et-Dossiers/Ils-savent-encore-s-emerveiller

L’émerveillement hors du connu !

De par sa nature à conceptualiser et à généraliser, le mental tend à nous présenter un monde cristallisé. Tout y est catalogué, répertorié, identifié au détriment de la singularité de chaque chose, et au prix de l’émerveillement… Chaque manifestation de la vie est absolument unique et s’insère dans un vaste et merveilleux processus universel. L’émerveillement se produit hors des sentiers du connu, lorsque le regard n’est plus sous la captivité de concepts figés. Il est la reconnaissance du miraculeux dans “l’ordinaire”, la perpétuelle redécouverte d’une vie éternellement naissante. Il est l’ouverture du portail des cieux, la brèche par laquelle le temple est inondé de la lumière du nouveau. S’émerveiller, c’est laisser rayonner le regard originel.

http://l-instantsacre.blogspirit.com/archive/2006/03/24/l-emerveillement.html

Extraits du petit manuel d’émerveillement !

Enfin, m’étant procuré le “Petit Manuel d’Emerveillement” d’Erik Sablé (que je conseille) – je vous livre quelques passages :

La vie écoule sa ronde d’habitudes et d’évidences. Brusquement, il y a un arrêt, une rupture.
Un poisson de lune se glisse derrière notre regard
Une fêlure
Un décalage
Une minuscule révolution de conscience presque imperceptible et pourtant radicale
L’espace d’un instant, la porte de l’émerveillement s’ouvre
Nous réalisons que nous sommes “là”, et ce simple fait nous bouleverse
Nous touchons du doigt le grand mystère originel

*

Certains récitent des mantras, font des rituels, se concentrent sur leur nombril.
Ils ne voient pas qu’ils suivent encore le mouvement de la roue qui tourne sans relâche, même s’ils se promènent dans les états les plus subtils de cette roue.
Seule l’interrogation ouvre le regard et rend présente la merveille

*

Là, je suis face à l’incroyable merveille du temps, qui n’est pas et qui est.
Le passé est un souvenir, le futur inexistant
Seul l’instant est là
Mais l’instant s’évanouit entre mes doigts lorsque j’essaye de le saisir…
Alors ?…
Alors reste avec ta question, Qu’elle descende jusqu’au fond de toi,
te décape,
te brûle,
et que seules demeurent les cendres transfigurées de l’émerveillement.

http://www.pratique-du-yoga.com/forum/viewtopic.php?t=1628

Retour à l’émerveillement

Devenir un être d’émerveillement, car il est miraculeux que nous existions. Je découvre quelque chose de stupéfiant à l’intérieur de l’existence. En ce sens je ne vis pas tant par courage que par gratitude : j’aurais pu ne pas être et j’existe !

Entretien avec Bertrand Vergely autour de son livre “Retour à l’émerveillement” aux éditions CLES / Albin Michel

http://www.youtube.com/watch?v=_XY5_3oD7lA

 

 

Esprit zen, esprit neuf

La pratique de l’esprit Zen, c’est l’esprit neuf du débutant. L’innocence de la première question…est nécessaire tout au long de la pratique zen. L’esprit du débutant est vide, libre des habitudes de l’expert, prêt à accepter, à douter, et ouvert à toutes les possibilités. C’est le genre d’esprit qui peut voir les choses telles qu’elles sont, qui, pas à pas et en un éclair peut saisir la nature originelle de toute chose (p 20)

La calligraphie zen consiste à écrire de la manière la plus directe possible, aussi simplement que le ferait un débutant, sans viser à l’habileté ou à la beauté du tracé, mais simplement en étant plein d’attention comme si nous découvrions pour la première fois ce que nous écrivons ; notre nature profonde s’exprimera alors dans notre écriture. Voilà comment pratiquer à chaque instant (p 20)

Dans l’esprit du débutant n’existe pas la pensée : «  j’ai atteint quelque chose. » Toutes les pensées égocentriques limitent notre vaste esprit. Lorsque nous n’avons pas l’idée de réalisation, pas l’idée de soi, nous sommes de vrais débutants. Alors nous pouvons réellement apprendre quelque chose. L’esprit de débutant est l’esprit de compassion. Lorsque notre esprit est compatissant, il est illimité. (p30)

Source : Shunryu Susuki, « Esprit zen, esprit neuf », Editions Seuil

 

Soyez comme ces petits !

MATHIEU 18 V 2 à 4 «Alors Jésus appela un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit : Vraiment, je vous l’assure : si vous ne changez pas d’attitude et ne devenez pas comme de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. C’est pourquoi le plus grand dans le Royaume des cieux est celui qui s’abaisse lui-même comme cet enfant. »

http://www.centerblog.net/religion/181587-5724336-soyez-comme-ces-petits-enfants-

 

S’ouvrir, laisser fleurir la capacité d’explorer

L’émerveillement prend à mes yeux une importance des plus capitales dans ce monde hard et dont la cruauté n’est plus à démontrer, en ce qui est le comportement de l’homme vis à vis de l’homme.
Alors je m’y accroche sans effort, ou plus exactement je le sens ancré en moi comme un élément naturel et porteur de vibrations exaltantes, en même temps qu’il permet au regard de se tourner dans l’autre sens, celui qui va déceler le détail, infime et parfois fugace, révélateur d’une construction sans cesse en mouvement, d’une créativité sans laquelle je vois mal comment je vivrais.

Il est partout où l’on veut bien le laisser entrer et s’épanouir, entre deux galères il peut flamboyer. Et j’y tiens plus que tout, tant qu’au moins je vivrai.

Romane

http://liensutiles.forumactif.com/t19614-l-emerveillement

 

Who teach who ?

While we try to teach our children all about life, our children teach us what life is all about.
Angela Schwindt

http://www.heartquotes.net/Education.html

SPLASH! of DELIGHT

I invite you to embrace change from the very core of your being – to ignite that

spark of undiluted ‘you’ that gave you life and is the source of your being.

Remember the times as a kid when you scrambled into your bathers and, with delight, jumped into the swimming pool making a gigantic SPLASH! You didn’t stop to consider the impact of this burst of enthusiasm on others; you just followed your natural impulse to express delight. It is that urge, that impulse to live with delight and liberation that I am inviting you to remember and create.

http://www.sourcingfromwithin.com/PDFS/sfw_splash_of_delight.pdf

Prendre le temps de l’émerveillement

Par Joël Miachon

Faire toucher du doigt la complexité du monde demande du temps pour que les doigts puissent toucher, les oreilles entendre, le nez sentir, les yeux voir… et du temps pour rêver, imaginer ce qui ne se voit pas.

http://www.cahiers-pedagogiques.com/Prendre-le-temps-de-l.html

Chez nous : L’esprit d’émerveillement

Soyez les poètes  de votre vie.
Osez chaque jour mettre
du bleu dans votre regard,
et de l’orange à vos doigts,
des rires  à votre gorge
et surtout, surtout une tendresse

renouvelée à chacun de vos gestes.

http://cheznousensommes.canalblog.com/

L’émerveillement, ouverture à la grâce

Nous pouvons avoir ce ressenti  (la perte du sentiment du moi individualisé) face à un spectacle émerveillant, dans lequel tous nos sens sont en éveil et notre mental suspendu, comme on serait suspendu en attendant la note qui suit la musique qui nous est familière.

Le sentiment d’émerveillement a ceci de particulier qu’il se rapproche de l’expérience spirituelle. Ce qui les unit est la suspension mentale, le silence de l’esprit, qui nous fait perdre le sens de l’individualité, et, de ce fait, nous unit à la totalité.

http://jmmantel.net/textes/archives/corps1.html#emerveillement

Votre enfant intérieur détient les clés

Entretien avec Emmanuel et Marie-France de Coquereaumont

Souvent vécu comme une émotion agréable mais passagère, l’émerveillement est fondamental pour notre équilibre et notre créativité. Cette aptitude, qui prend sa source dans l’enfance peut s‘endormir.

L’émerveillement repose sur une perception unifiée de la réalité, qui suscite une émotion fugace de bien-être. S’émerveiller demande alors une certaine aptitude à se perdre au sens de s’oublier, pour s’unir à la beauté et à la grandeur du monde. Cette union nous permet d’accéder au vrai à l’universalité qui se cache derrière les choses les plus anodines de la vie. À ce titre, le renard de St Exupéry évoque l’émerveillement quand il dit au Petit Prince : “ On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. » Il me semble que l’émerveillement pourrait relever de notre capacité à percevoir l’invisible, à nous unir à une conscience universelle et à redécouvrir la source sacrée de la créativité.

L’émerveillement est une capacité innée chez l’enfant, dont la nature première est de rester ouvert à l’inconnu. Ainsi, il peut regarder une fleur et y voir un univers tout entier. Totalement immergé dans l’ici et maintenant où le passé, le présent et le futur ne font qu’un, il peut s’ouvrir à un monde prodigieusement autre que celui dont nous avons l’habitude.

Dans la mythologie grecque, c’est la déesse Iris, messagère des Dieux qui est associée à l’acte d’émerveillement. On raconte qu’elle portait en guise d’écharpe un arc-en-ciel, un symbole qui donne une piste intéressante sur l’intérêt de s’émerveiller. Ça entrouvre une porte pour enrichir notre vie d’une infinie palette de possibilités, de couleur et de sensations… Une invitation à jardiner nos possibles.

Dans le soufisme, il est dit que la création, ce mystérieux surgissement de l’être est un acte d’émerveillement. Le lien entre l’émerveillement et la création est un point crucial… Sans émerveillement c’est la source de notre créativité qui se tarit.

Einstein aussi le disait : « le plus beau sentiment qu’on puisse éprouver, c’est le sens du mystère, c’est la source de tout art véritable, de toute vraie science. Celui qui n’a jamais connu cette émotion, qui ne possède pas le don d’émerveillement ni de ravissement, autant vaudrait qu’il fût mort : ces yeux sont fermés. » Nombre de personnes ne se sentent pas créatives et subissent leur vie, car elles restent aveugles aux ressources qui se cachent en elle.

Nous agissons de façon infantile et naïve, lorsque nous confondons merveilleux et miraculeux. Le miraculeux est fonction de l’attente que quelque chose d’extérieur à nous résolve toutes nos difficultés, et de fait nous éloigne de nos ressources. L’attente illusoire du miraculeux est le signe infaillible de l’ignorance que tout est merveilleux... La où le merveilleux crée du lien et enrichit notre vie, la naïveté induit de l’attente et peut s’accompagner de bien des déceptions. S’émerveiller, c’est se laisser toucher par la beauté des choses, (sans aucunes attentes) alors que le naïf veut voir de la beauté partout.

L’acte d’émerveillement nous pose une question profonde : te réfères-tu ou non à l’infini. …..Goethe nous offre une piste quand il dit, « que le point le plus élevé que l’homme puisse atteindre est l’étonnement. » Retrouver la capacité de s’étonner peut ouvrir la voie. Eric Sablay dans son petit manuel d’émerveillement propose lui aussi de créer ce qu’il appelle une distance créatrice d’étonnement. Reste bien sûr à lâcher nos certitudes, nos dogmes, nos croyances…

Nous ne l’avons jamais perdu (notre capacité à nous émerveiller ) simplement oublié. La métaphore de l’enfant intérieur permet à chaque adulte de se reconnecter avec l’enfant qu’il a été, (avec) tous ses possibles, afin de réactiver un état d’être, plus spontané, joyeux, et vivant. En reprenant contact avec notre enfant intérieur, nous pouvons cultiver un état d’être qui nous permet de voir plus souvent le merveilleux dans notre quotidien. Nous lâchons prise, nous abandonnons nos certitudes pour écouter cette sagesse intuitive qui nous murmure, qu’il y a une vérité au-delà du cours normal des choses.

Entretien avec Emmanuel et Marie-France de Coquereaumont auteurs de « Réveillez vos ressources intérieures »

http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/le-secret-du-bonheur-savoir-s/article/votre-enfant-interieur-detient-les

L’art de vivre consiste à garder intact le sentiment de la vie et à ne jamais déserter le point d’émerveillement et de sidération qui seul permet à l’âme de voir.

Christian Bobin, Les Ruines du ciel (2009)

JP/120330

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s