Skip to content

Hiver 2008-2009 Comment ça brûle quand Ça brûle ?

MISE A FEU

« Découvre ton feu d’hiver ! » BURN-IN  en salle Vendredi 30 janvier 09

Paroles de feu : Échange verbal   sur    « comment ça brûle,  quand  Ça brûle en toi ? » :

  • A la rencontre de l’autre
  • Feux de maîtrise dans l’action
  • Feux de plénitude dans le non agir
  • Au centre de ton feu
  • Conte pour la nuit
  • « Abraço »

 

« Vis ton feu d’hiver! » BURN-IN en plein air Dans la nuit noire du vendredi 27 au samedi 28 février 09

Actes de feu : Partager le meilleur de toi-même dans la rencontre non verbale avant, pendant et après une randonnée facile en raquettes sur le flanc du Niremont

  • Ouverture à ton feu, lors de la montée en raquettes (environ 1h15 de marche effective, 350 mètres de dénivelé)
  • Emerveillement face à nos feux, autour d’un feu de bois sous les sapins
  • Gratitude pour le vécu du Feu, lors de la descente en raquettes (environ 45 minutes de marche effective)

Niremont _Photo de Didier Grand

FLAMMES

Moi, Feu sacré je me dévoile en ces termes, ce soir du 30 janvier 2009 :

Je suis l’O de l’ouverture : « Effata », ouvre-toi donc pour que je puisse me manifester par toi

Je suis l’O du cercle dans toute sa pureté. Je suis en toi, tu es en Moi, comme 2 cercles imbriqués.

Je suis organiste et tu es Organe…laisse-moi jouer à travers toi et vibre donc de ma mélodie !

Je suis ton chemin vers le but

Je suis Sérénité, que tu atteins péniblement après bien des années

Je suis le but de ton chemin, ta mort d’ici  et ta naissance ailleurs

Je suis Sain et sacré, car je suis la Vie en toi comme en chaque cellule vivante

Je suis Sauvage et ne me laisse pas mettre en cage dans tes belles constructions mentales

Je suis Liberté, de tout temps, avant l’homme  et après l’homme

Je suis Légèreté de l’enfant, insouciant, confiant et tout dans la plénitude de maintenant

Je suis Loyauté et quoi qu’il arrive, je ne te laisse jamais tomber…

Et de toute manière tu ne peux pas tomber plus bas que dans Mes bras !

Je suis Enchantement, et tu le perçois bien dans l’intime de ton chant

Je suis Enjoué, qui passe son temps à te faire des clins d’ « dieux »

Je suis Enthousiasme par nature, parce que dans « In Theos », Theos, c’est Moi !

Je suis Âme et je suis Âne

Car je suis à ton service et t’aide à te mettre debout, autonome, libre et responsable

Je suis persévérance et vais très très loin. Je t’accompagne dans toutes tes errances

Je suis têtu et tenace et je ne désespère pas de te séduire un jour

Je suis Jeu de la rencontre amoureuse avec toi.

Je suis Jouissance de te voir enfin prendre conscience (Achtsamkeit und Wahrnehmung ) de quelques uns de Mes cadeaux , Moi, l’Abondance de clins d’ « dieux ».

Je t’aide, pour cela, à t’ajuster, sur ton Centre de Justesse, Mon temple,

Et devenir non pas saint, mais complet, entre terre et ciel, de sauvage viscéral à célébrant habité, d’amant aventureux à ami fidèle.

Merci de ta gratitude et continue avec Moi ton chemin vers Moi, ton feu sacré !

Nous tous les 6 participants

-.-

BURN-IN D’hiver 2009 Outdoor, En partage !

Hier au soir, ce fut….GENIAL / Que je te raconte ce BURN-IN !

Montée de rêve

  • Arrivée à 18hoo à Semsales, nous faisons 5 minutes à pied et chaussons nos raquettes et prenons de la hauteur… avec à l’arrière de nous un ciel rouge feu, presque sans nuage. Droit sur nous, une esquisse de lune et Vénus dans toute sa splendeur.
  • Toute la montée fut sur le thème de EFFATA, OUVRE TOI, d’abord la vue, puis l’ouïe, dès que nous sommes entrés dans la forêt, puis le ressenti corporel, de ses orteils, son dessous de pied, ses chevilles etc. jusqu’à la sortie de la forêt.
  • Il ne restait que 500 mètres à faire dans de vastes étendues neigeuses pour mettre encore à l’unisson les battements de notre cœur, la respiration et nos bras et nos jambes

ENDROIT DE CHARME

  • Là un bouquet de sapin nous attendait, avec un petit ruisseau qui fait “glou glou” tendrement
  • Les branches des arbres descendaient jusqu’à terre ou plutôt jusqu’à neige
  • Nous préparons le feu sur notre brasero et chacun avec son allumette, nous avons ensemble allumé notre feu
  • Je me suis inspiré cette fois des 5 Rythms de Gabrielle Roth
  • J’avais préparé 5 musiques de saxo, pour la naissance de son propre feu et l’émerveillement face à lui…Et nous avons dansés autour du feu, seul, à deux ou tous ensemble
    • D’abord une musique fluide et féminin pour habiter notre ventre et laisser partir nos peurs
    • Puis une musique saccadée et masculine pour exprimer les contractions et lâcher nos colères
    • Puis un air mêlant les 2 ci-dessus mais avec encore plus de force pour l’expulsion et notre lâcher prise à tout, comme si nous étions brassés dans une machine à laver
    • Et vient la naissance, toute lyrique, émerveillement et joie devant notre propre feu
    • Pour passer à la sérénité et au sentiment d’unité par une musique poussant encore plus à la compassion et à l’amour mutel
  • Suite à cela, chacun alluma sa bougie au feu central et alla dialoguer dans son coin enneigé avec sa flammme
  • Puis les 5 nous nous sommes rapprochés du feu
  • J’ai mis une dernière chanson, un alléluia “profane” avec la belle voix d’homme de Jeff Buckley
  • Nous nous sommes levés et donnés la main autour du feu
  • Nous avons alors fait des vocalises sur I, IM, comme Hymne à la joie, sur A, AM comme un antienne  et sur O, OM comme un hommage à la Vie
  • Puis sur un fond de murmure, si quelqu’un le désirait, il partait sur un solo improvisé
  • Ce fut BEAU, troublant même !
  • Au loin un renard glapissait, comme jaloux

A LA DESCENTE

  • Orion était sur notre gauche et Sirius brillait de toute sa splendeur :  nous nous faisons un petit frisson devant l’infiniment grand
  • Si à la montée nous n’avions qu’une lanterne avec bougie pour toute l’équipe ( romantique à souhait9, pour descente, chacun avait enclenché sa frontale pour ne pas glisser
  • Nous avons fait une dernière pause sur le dernier promontoire avant le village, et là, verbalement, pour ceux qui le désiraient, il y eu un espace de gratitude à la vie
  • Nous rejoignons nos voitures et 23 heures sonnaient au clocher

Je n’ai qu’un mot de conclusion : GRATITUDE !

Josy


ETINCELLES

Etty Hillesum /Une vie bouleversée, pages 207/208 :

Je  me recueille en moi-même. Et ce « moi-même », cette couche la plus profonde et la plus riche en moi où je me recueille, je l’appelle « Dieu »……..Hineinhorchen, «  écouter du dedans ». De fait ma vie n’est qu’une perpétuelle écoute au-dedans de moi-même, des autres, de Dieu. Et quand je dis que j’écoute « au-dedans », en réalité c’est plutôt Dieu en moi qui est à l’écoute. Ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profond en moi écoute l’essence et la profondeur de l’autre. Dieu écoute Dieu.

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s